Bilan anti-age

La médecine Anti-Aging

Anti AgingAvec l’âge, la question du “ bien vieillir ” dans sa tête et dans son corps se pose.

Si tout le monde s’accorde à dire que la prévention du vieillissement est la meilleure méthode, peu de patients lui accordent encore la place qu’elle mérite. Par négligence, ou faute de savoir à qui s’adresser, les premiers signes apparaissent puis s’installent.

Dommage ! Car dépisté et traité tôt, le processus de ralentissement général de l’organisme, conséquence directe de l’âge, peut être retardé.

De la puberté à 25 ans environ, toutes les cellules sont en phase ascendante. Aux alentours de 35 ans, les indicateurs de vieillissement, appelés “ bio-marqueurs ”, donnent les premiers signes de dégradation. À partir de 45 ans, les productions hormonales (DHEA, mélatonine, hormones de croissance…) sont en chute libre, avec pour conséquences un relâchement de la peau, une perte d’énergie, une fatigue chronique…

En termes de prévention du vieillissement, l’idéal est d’agir dès les premiers signes, aux alentours de la quarantaine, mais les progrès scientifiques, biologiques, médicaux et thérapeutiques offrent la possibilité de réagir à tout âge.

Prédisposition génétique, histoire médicale, hygiène de vie, habitudes alimentaires, stress, environnement, chaque vieillissement est individuel, il ne faut, en effet, surtout pas confondre “ âge civil ” (l’âge de notre carte d’identité) et “ âge biologique ” (l’âge réél).

Pour vieillir mieux, plus tard et en bonne santé, il est indispensable de pratiquer une approche individuelle autour de cinq axes majeurs :

I- Sur le plan médical :

Une anamnèse approfondie et un examen clinique complet.

II- sur le plan micronutritionnel :

Cette consultation micro-nutritionnelle anti-âge va s’articuler autour de quatre axes principaux :
1 – L’évaluation du patient par un examen clinique complet, une anamnèse attentive et des questionnaires adaptés,
2 – Des analyses biologiques confirmant les déséquilibres nutritionnels impliqués dans le scénario responsable de ses problèmes de santé.
3 – Une rééducation alimentaire, adaptée et personnalisée, expliquée.
4 – Une prescription de compléments alimentaires, pour reconquérir non seulement un environnement moléculaire idéal mais surtout une santé significativement améliorée.

III- Sur le plan biologique :

Des examens spécifiques hormonaux, micronutritionnels, du métabolisme afin d’avoir une appréhension plus précise des mécanismes intimes et les traiter en cas de déséquilibre.

IV- Sur le plan esthétique :

Proposer un certain nombre de “ petites ” interventions de prévention ou de correction.

 En conclusion

Ma vision de la médecine anti-âge est une approche personnalisée, basée à la fois sur une approche très scientifique grâce à des examens biologiques très complets , mais aussi l’utilisation de techniques ancestrales telles que l’acupuncture, la méditation ou la nutrition. La base de la prévention du vieillissement est l’application de principes de vie issus du bon sens (bien manger, bien dormir, apprendre à se relaxer et se faire plaisir). Pour moi l’objectif n’est pas seulement de vivre le plus vieux possible mais en meilleure santé possible avec de l’énergie, de la souplesse, de la joie et l ‘envie de profiter de la vie.