illustration cerveau et vieillissement cérébrale

Dans un monde en quête constante de jeunesse éternelle, force est de constater qu’avec l’âge, il est naturel que notre corps expérimente de multiples évolutions. Ainsi, le plus tôt possible, il nous est nécessaire de prévenir et de ralentir l’affaiblissement général de l’organisme, en commençant par l’une de ses composantes majeures : le cerveau. Dans cet article, découvrez les causes et effets du vieillissement cérébral ainsi que des solutions naturelles pour gérer ce processus en toute sérénité.

 

Le vieillissement cérébral : un impact sur le fonctionnement du cerveau

 

Perte de mémoire, troubles de l’attention, hyper-émotivité, état dépressif… D’une personne à l’autre, le vieillissement cérébral présente des signes variables qui peuvent être retardés, voire enrayés, grâce à certaines techniques naturelles.

Le cerveau est l’organe qui commande l’ensemble de notre système nerveux. Composée de plus de 10 milliards de cellules appelées neurones, cette véritable boîte noire de la machine que constitue notre corps est celle qui nous permet d’observer, d’analyser, de comprendre et d’interagir avec notre environnement interne et externe.

Le cerveau se compose de 4 parties appelées lobes :

  • Le lobe frontal qui, situé sous l’os du front, assure la motricité volontaire, la coordination musculaire de la tête et du cou (mastication, déglutition) et constitue le siège de la mémoire ;
  • Le lobe temporal qui, situé de chaque côté des hémisphères cérébraux, coordonne l’ouïe et l’odorat ;
  • Le lobe pariétal qui, situé dans la partie supérieure du crâne, gère les impulsions nerveuses transmises par le toucher ;
  • Le lobe occipital qui, situé sous l’occiput (os arrière du crâne), est responsable de la vision.

 

Le processus de vieillissement cérébral vient altérer l’ensemble des fonctions du cerveau, causant ainsi des troubles d’audition, une baisse de forme notoire, des problèmes de vision, ou encore une perte de la mémoire pour les individus non atteints de pathologies majeures.

 

Les facteurs de vieillissement du cerveau

 

Il existe diverses causes ayant pour conséquence le vieillissement cérébral :

 

  • Une mauvaise santé mentale : anxiété, mauvaise humeur, colère et agressivité, besoin de tout contrôler… Adopter un état d’esprit négatif et pessimiste impacte considérablement le processus de vieillissement du cerveau.

 

  • Le stress : mal du siècle, ce facteur provoque le développement d’une hyper-sensibilité et émotivité, ainsi qu’une surproduction de l’activité cérébrale, ce qui en accélère le vieillissement.

 

  • Le manque d’activité physique :pratiquer une activité physique quotidienne permet au cerveau de s’oxygéner et à l’organisme de se libérer des toxines qu’il a accumulées dans la journée. De plus, être physiquement actif prévient l’obésité, favorise la circulation sanguine et améliore le système respiratoire.

 

  • Une mauvaise alimentation : la consommation excessive de nourriture transformée, riche en graisses saturées et dépourvue des nutriments essentiels, représente un facteur majeur de l’accélération du vieillissement du cerveau.

 

  • Un sommeil de mauvaise qualité : ne pas dormir le nombre d’heures recommandées – 8 heures par nuit pour un sommeil réparateur et de qualité – conduit à une accélération du processus de vieillissement cérébral.

 

Pourquoi agir contre le vieillissement du cerveau ?

 

Agir toute sa vie contre le vieillissement cérébral permet d’empêcher l’apparition de pathologies neurodégénératives telles que les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. En effet, un vieillissement prématuré affecte les fonctions intellectuelles et cognitives. Afin de rester conscient, autonome et indépendant le plus longtemps possible, il est donc essentiel d’entretenir ce muscle en pratiquant régulièrement des exercices de mémorisation par exemple.

Voici quelques conseils pour prévenir et lutter contre le vieillissement du cerveau :

 

Adopter une bonne alimentation

 

L’alimentation joue un rôle majeur dans le bon fonctionnement de notre cerveau, ainsi que dans celui de notre organisme en général. Ce n’est pas anodin si les scientifiques déclarent que le ventre est le nouveau cerveau, et que notre santé réside dans notre assiette. Adapter son alimentation aux besoins cérébraux aidera à prévenir l’obésité, une des principales causes du ralentissement prématuré du cerveau. Pour ce faire, la micronutrition représente un excellent outil dans la lutte contre le vieillissement cérébral. Celle-ci permet de satisfaire tous nos besoins en micronutriments, et ainsi d’améliorer notre santé générale.

 

Le saviez-vous ?

 

Le régime méditerranéen, ou crétois, est le plus recommandé dans la prévention et l’enrayement du vieillissement du cerveau grâce à ses vertus antioxydantes qui permettent de protéger l’organisme des maladies cardio-vasculaires.

 

Adopter une bonne hygiène de vie

 

Il est important de pratiquer une activité physique douce régulièrement afin de lutter contre le stress, notamment à l’aide de séances de yoga et de méditation, par exemple.

Récupérer ses fonctions cognitives et cérébrales grâce à une alimentation saine et personnalisée ainsi qu’avec la pratique d’une gym douce pour le cerveau vous permettra de lutter efficacement contre le vieillissement cérébral.

 

Vous avez des questions ou souhaitez bénéficier de conseils personnalisés en prévention du vieillissement ? N’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir de mettre notre expertise au profit de votre bien-être et de votre santé.