Traiter la cellulite

De la légère peau d’orange aux « vagues » qui font plisser la peau, la cellulite, mal quasi exclusivement féminin, peut être traitée par mésothérapie et électroacupuncture.

Désagrément au combien répandu, la cellulite généralement localisée sur les fesses, les hanches, le ventre et/ou les genoux fait le désespoir d’une très large majorité de femmes et ce, dès l’adolescence.

Cellulite : un problème qui s’incruste 

Génétique, sédentarité, alimentation, expositions aux UV, bouleversements hormonaux… Les origines et les causes de la cellulite sont aussi nombreuses que variées et rien ne s’arrange avec le temps : elle s’incruste au point que, de plus en plus visible, elle peut devenir un véritable complexe.

Mésothérapie et Electroacupuncture  : 2 armes anti-cellulite

Pour traiter la cellulite de façon ciblée, douce, et durable, 2 solutions complémentaires : la mésothérapie et l’électroacupuncture.

– La mésothérapie utilise l’action combinée de produits à visée anti-oxydante, circulatoire, et neuro-végétative.

Injecté à l’aide d’une aiguille dans le derme papillaire, ce cocktail – original par les molécules utilisées – s’attaque à la cellulite dans la zone traitée de façon indolore et sans ecchymoses.

Comptez de 6 à 12 séances à 7 jours d’intervalle.

 

– L’electroacupuncture utilise le passage d’un courant électrique dans la zone cellulitique pour traiter la cellulite grâce à une action drainante, lipidique et tonifiante.

Simple et indolore, cette technique sans contre indication – sauf pacemaker- n’a aucun effet secondaire.

Comptez 6 à 8 séances sur une même zone.

 

Chaque procédé ayant ses propres actions, peut être pratiqué alternativement en cabinet, sur les conseils du médecin, dans le cadre d’une cure.