Les différents traitements contre le mal de dos

Hydrotomie percutanée :

hydrotomie percutaneeC’est une technique simple, dérivée de la mésothérapie, sans danger, de régénération des disques intervertébraux et des articulations arthrosiques. Elle va avoir pour effet de soulager durablement le mal de dos par un traitement naturel d’hydratation.

Cette méthode est une réactualisation de ce que faisait René Quinton avant la première guerre mondiale avec ses injections d’eau de mer.

Le dos, ce sont des vertèbres qui sont empilées les unes sur les autres séparées entre elles par un petit coussin qui sert d’amortisseur : le disque intervertébral. Les racines nerveuses provenant de la moelle sortent de chaque côté des vertèbres. Si la hauteur du disque entre deux vertèbres diminue pour des raisons variables selon les patients, la racine nerveuse peut être comprimée et cela va engendrer une douleur. Il est fréquent de voir sur les  IRM des vertèbres une deshydration des disques intervertébraux qui sont une cause fréquente d’affaissement du disque et de hernie discale.
Un mélange de sérum salé isotonique, injecté le long de la colonne vertébrale par voie sous cutanée est capable de réhydrater les disques vertébraux qui se regonflent lentement tels de véritables éponges, décoinçant du même coup les nerfs collatéraux générateurs des douleurs.
L’hydrotomie percutanée crée un mécanisme de « wash-out », c’est-à-dire de lavage lésionnel. Des réseaux entiers de capillaires se gorgent immédiatement de liquide, avec la réhydratation massive, la dégénérescence s’arrête et le processus morbide s’inverse. Le mal de dos est ainsi soulagé.

Ces considérations sont également valables pour les syndromes arthritiques et arthrosiques.

Le protocole est simple et sans danger, il consiste à injecter par voie sous-cutanée environ 200 ml de sérum salé isotonique dans le dos dans la région para vertébrale tous les 3 cm environ le long du méridien vessie (méridien d’acupuncture). Il est possible de rajouter des vitamines, du magnésium, des agents chélateurs pour compléter l’action dans certains cas.
Pour les articulations, les piqûres s’effectuent dans la périphérie des têtes osseuses.
Il est souhaitable d’effectuer 7 à 10 séances espacées d’une semaine pour les 3 premières, puis à 15 jours puis à 1 mois d’intervalle.

Une séance d’entretien annuelle est conseillée afin d’éviter que le disque s’assèche de nouveau.
Nota : il peut se produire en ce qui concerne la thérapie vertébrale, après la première ou la deuxième séance, quelques douleurs positionnelles, qui correspondent à la remise en place vertébrale.

Cette technique peut être utilisée également pour traiter l’arthrose au niveau d’autres articulations (hanches, genoux, épaules)

Le traitement par auriculotherapie

auriculotherapieL’auriculothérapie reste une base de traitement des douleurs en général. Je l’associe systématique à l’hydrotomie percutanée en sachant que la douleur et l’inflammation ont plus de chance de diminuer rapidement. Il suffit de placer  des petits « clous » sur la zone lombaire à l’oreille. Un soulagement peut être même parfois immédiat. Cela permet de diminuer voire d’arrêter les médicaments anti-inflammatoires qui peuvent à la longue générer des effets secondaires et ne traitent pas la cause du mal mais uniquement les symptômes.

La micronutrition pour soulager le mal de dos

L’arthrose est aujourd’hui la pathologie rhumatismale la plus fréquente, or avec un minimum d’entretien nos articulations peuvent vieillir sans s’altérer !
Nous pouvons empêcher l’arthrose de s’installer en réduisant notre stress oxydatif, oui mais comment ?

En respirant à fond, en pratiquant des activités physiques non violentes , en privilégiant une alimentation anti inflammatoire riche en légumes, fruits, oléagineux, aromates (curcuma, gingembre, clou de girofle) chocolat noir, thé vert ou en prenant des compléments alimentaires riches en magnésium, vitamine B, Oméga 3, coenzyme Q10, acide alpha lipoïque. Eviter de manger trop de viandes, les sucres et les graisses saturées.
Eviter la glycation c’est à dire l’oxydation des protéine en évitant le roussi des viandes et le pain trop grillé.
La chondroîtine sulfate dosée à 1200 mg/jour permet de renforcer le cartilage ; le silicium, les polyphénols, la vitamine C et le zinc sont également utiles dans la prévention de l’arthrose.